YESTERDAY : chronique

Danny Boyle s’associe au pape de la comédie romantique, Richard Curtis. Avec l’aide du compositeur Daniel Pemberton, ils explorent avec humilité le leg des Beatles et célèbrent le rôle de la culture dans l’expérience humaine collective. Vivant et vibrant.   Dans un espace impersonnel dont on ne distingue pas les contours, devant de gigantesques et irréels écrans, le héros de YESTERDAY observe la planète s’enflammer pour ses premières ... [Lire la suite]