Valérian et la Cité des mille planètes (Luc Besson, 2017)

Exception dans l’exception culturelle française, Luc Besson prouve à nouveau sa différence et sa défiance vis-à-vis de la cinématographie qui l’entoure dans l’hexagone. Face au déclinisme ambiant depuis vingt ans, il est encore l’un des rares auteurs français à s’autoriser quelques folies visuelles et ambitieuses internationalement. Valérian et la Cité des mille planètes suit la […] ... [Lire la suite]