Un havre de paix

Un cinéma percutant Le cinéma israélien est toujours original et percutant. Ici, Yona Rozenkier nous offre un premier long métrage, primé aux festivals de Locarno et de Jérusalem, véritable réquisitoire contre le machisme et la bêtise guerrière. Né au kibboutz Yehiam au nord d’Israël en 1981, il sait très bien de quoi il nous parle en mettant en scène trois frères qui se retrouvent au kibboutz après la mort de leur père. Un havre de paix doit ... [Lire la suite]