Robert Guédiguian réveille la fin de la Mostra avec “Gloria Mundi”

Le réalisateur de “La Villa” persiste dans la noirceur et filme la lutte sans merci des défavorisés entre eux. Ariane Ascaride et Jean-Pierre Darroussin font face à une jeunesse (Anaïs Demoustier, Grégoire Leprince-Ringuet...) inconstante et solitaire, loin des luttes collectives du passé. ... [Lire la suite]