Pour une poignée de dollars

Après une fructueuse carrière d’assistant réalisateur – où il se forgea une solide expérience dans des superproductions hollywoodiennes délocalisées en Italie telles que le Ben-Hur de William Wyler (1959) ou Sodome et Gomorrhe de Robert Aldrich (1962) -, Sergio Leone était enfin parvenu à signer son premier film avec le péplum Le Colosse de Rhodes (1961). Il était parvenu à glisser son ironie et art de la déconstruction dans un genre qu’il ... [Lire la suite]