PMA. Toute personne qui a été privée de son père sait parfaitement la souffrance que cela occasionne

Fin 2017, début 2018, Emmanuel Macron affirme qu’il ne fera voter une loi autorisant la PMA « pour toutes » que s’il y a un consensus dans le pays. Il lance des états généraux afin de tâter le pouls de la population sur les sujets dits de bioéthique, dont la PMA. Un site est créé, des réunions publiques sont organisées un peu partout en France. Courant 2018 : le site des états généraux de la bioéthique est un succès, plus de 100 000 personnes y ... [Lire la suite]