L’évaporation des hommes

La sortie en salles du film singapourien “Les Etendues imaginaires” n’est pas sans rappeler le beau film de Clément Cogitore “Ni le ciel ni la terre”. Deux films qui flirtent avec le fantastique et qui, en mettant en scène d’étranges disparitions, parlent de la quête d’identité. ... [Lire la suite]