Les orchestres guinéens, gloire d’hier et influence de demain

Lorsque la Guinée accède à l’indépendance, les fanfares chantent les louanges du premier président, Ahmed Sékou Touré. Les musiciens sont alors des fonctionnaires et participent à la révolution socialiste chère au chef de l’État. Cinquante ans plus tard, les orchestres nationaux et régionaux ont quasiment disparu, mais certains artistes, comme Maître Barry, marquent toujours la scène guinéenne. ... [Lire la suite]