La discrimination positive d’Emmanuel Macron, un poison pour la République

Le 7 mars, en visite aux Mureaux (Yvelines), le candidat Macron a défendu une "politique assumée de discrimination positive" pour les habitants des quartiers sensibles. "Certains quartiers se sont enfermés dans le communautarisme parce qu'on ne leur a plus permis de réussir", a-t-il déclaré. Ces mots font écho à la culture de l'excuse: le communautarisme serait uniquement une ... [Lire la suite]