<i>Paris est une fête</i> : «un film sauvage» générationnel qui réinvente les codes du cinéma

Trois ans et demi de tournage, pas de figurant et presque pas de budget. De la Fête de la musique en 2014 à l'hommage national pour Johnny Hallyday en décembre 2017, une bande d'amis s'est donné l'ambitieux objectif de réaliser un long-métrage où l'imprévisible tient le rôle principal. ... [Lire la suite]