Festival de Berlin, jour 3 : Kaurismaki et la tendresse en trois films

"L'autre côté de l'espoir" d'Aki KaurismakiL’autre côté de l’espoir d’Aki Kaurismaki : S’il y a bien un cinéaste tendre, c’est bien Kaurismaki, sous ses airs d’ofre finlandais Après Le Havre, où il racontait l’historie d’un vieil homme qui recueillait un petit garçon africain sans papieir, Aki est de retour dans son pays et va narrer la rencontre entre un quinquagénaire qui en a marre d’être ... [Lire la suite]