DOGMAN : chronique

Matteo Garrone retrouve l’inspiration et offre à son acteur un prix d’interprétation au dernier Festival de Cannes.   Le souvenir du choc GOMORRA devenait lointain. Plus persistants, celui contrasté, au pire douloureux, de REALITY et de TALE OF TALES (tous présentés en compétition à Cannes) et celui d’un réalisateur de folklore qui ne nous avait pas fait vibrer depuis une grosse dizaine d’années. Avec DOGMAN, Matteo Garrone fait toujours du ... [Lire la suite]