De la prison ferme pour la mise à sac de la maternité de Vierzon

« On en a assez de ces agissements personnels et de toute la famille. C’est une meute, une horde de fous furieux, presque bestiale qui est arrivée à l’hôpital. » Le ton de la voix du substitut du procureur, Éric Raygasse, était volontairement grave et les mots choisis claquaient avec vigueur, ce mercredi dans la salle d’audience.Cet homme de 38 ans, en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bourges ce mercredi, tente de ... [Lire la suite]