Critique : Papicha

Premier long métrage de Mounia Meddour, Papicha dépeint le quotidien d’étudiantes à Alger dans les années 90, alors que l’intégrisme de groupes islamistes sévit férocement. Une œuvre touchante sur la condition des femmes et l’affreux voile d’obscurantisme que peut projeter les religions. Eprise de liberté D’où s’évadent en pleine nuit Nedjma (Lyna Khoudri) et Wassila (Shirine Boutella) pour gagner un(…) Lire la ... [Lire la suite]