Critique : Crawl

Alexandre Aja retourne au cinéma horrifique, trois ans après La 9ème vie de Louis Drax, pour nous offrir un survival cataclysmique dans lequel une nageuse professionnelle se retrouve confrontée à de féroces alligators. Si la mise en scène du cinéaste français donne du style à ce film, Crawl ne parvient pas à nager au-delà des eaux de la série B(…) Lire la suite ... [Lire la suite]