CREED II : chronique

Une suite qui s’impose grâce à sa richesse dramaturgique, sa justesse émotionnelle et un Michael B. Jordan des grands jours.   Avec CREED, Ryan Coogler ressuscitait la saga ROCKY, honorait ses marqueurs fondamentaux et s’en saisissait pour en faire autant une œuvre personnelle qu’un geste symbolique plus large – social, politique, cinématographique. Un tour de force qui forcément, rend aujourd’hui complexe la mission de Steven Caple Jr., ... [Lire la suite]