Chez Luis Ortega, le diable ressemble à un Ange

Avec son nouveau film, le réalisateur argentin brosse le portrait glaçant d'un adolescent des années 1970 qui malgré sa blondeur angélique, vole et tue sans états d'âme. ... [Lire la suite]