Bong Joon-ho, le meilleur du mauvais genre pour la palme d’or 2019

PORTRAIT - Se revendiquant de Chabrol et de Clouzot, le réalisateur revisite la lutte des classes à la sauce noire coréenne. Une palme d’or bien méritée. ... [Lire la suite]