Accompagnants d’élèves en situation de handicap à Perpignan : “Nous voulons un vrai statut”

Pour l'heure embauchés par le biais de contrats précaires, les AESH, qui gagnent souvent moins de 800 euros par mois, réclament des titularisations avec un véritable statut et la possibilité de travailler à temps... ... [Lire la suite]